CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Comptes-rendus 2003-2006  >  CR Assemblée Générale  >  Compte rendu de l’AG du lundi 9/02

Compte rendu de l’AG du lundi 9/02

Publié, le samedi 14 février 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : dimanche 15 février 2004


Président Djérome T, tours de parole Virginie, rapporteur Bruno

Ordre du jour :

1) Etat du mouvement, de la mobilisation : points sur les action récentes (Clermont, nouveau modèle, plateaux tournants, saison en lutte, césars, rendez-vous et actions avec les chercheurs, interluttants)
2) Journée du 11 février
3) Conférence de presse Avignon
4) Vrais assises de la culture
5) Chaos social

Avant tout une info de Michel :
Le dimanche 29 février, au CICP (Centre International de Culture Populaire)
21 ter rue Voltaire 75011 Paris (m° Rue des Boulets ou Avron)
EN SOUTIEN A LA COORDINATION DES INTERMITTENTS ET PRECAIRES D’ILE DE FRANCE :
Vidéos sur le mouvement et les actions
+ La Compagnie Jolie Môme (théâtre engagé)
+ Fils de Teuhpu (fanfare ska...)
(soutien : 5 euros, bénéfice pour la CIPIDF)

La CIP doit donc choisir un film à projeter + agit prop (banderoles, affiches, déco, tracts)
+ 5 personnes pour installer-ranger nettoyer

1) Etat du mouvement, de la mobilisation : points sur les action récentes

CLERMONT-FERRAND :

Compte-rendu de Fred Danos :
durant le festival international de court-métrage de Clermont-Ferrand qui s’est déroulé du 30 janvier au 7 février, 2 choses : la Coordination Nationale et la présence sur le festival.

- Coordination Nationale
du 3 au 5 février, à la Maison du peuple, où également matelas pour dormir (fini de négocier avec la municipalité sur place)
15 collectifs présents, 3 ateliers : structuration, fond de soutien
Ceux qui ont participé à ces ateliers sont très contents du travail effectué là-bas.
(Fred Danos et votre rapporteur sur le festival)
Compte-rendu détaillé de ce travail dans prochaine AG ?

- Présence sur le Festival :
3 Cipiens descendus dès le vendredi 30, puis atelier « extérieur » durant la Coordination Nationale (moins de 10 personnes)
Situation : soutien des intermittents par le festival mais peu de choses sur ce lieu ;
+à 100m du palais des congrès : « forum alternatif des luttes » sous un chapiteau, à l’initiative d’AC ! et de la coordination Auvergne + participants : DAL, CNT, syndicats du spectacles SACA43, SPAM ?,
...

- Intervention aux 2 cérémonies d’ouverture du festival le 30/01 : 2X17 minutes d’intervention de Fred devant une salle de 1200 personnes (2 tracts par chaise) sur les images muettes et lentes de l’assemblée nationale (intervention intégrale disponible dans l’Interluttant 8 et en K7 à la cip-idf).
Ecoute religieuse de la salle, applaudissements fournis à la fin mais refus de tenir une AG « ici, maintenant » comme le propose Fred à la fin de son intervention (la première).
Matthieu Almaric, jury et réalisateur de court-métrage en partenariat avec le Secours populaire reprendra son invitation à une AG au forum alternatif le lendemain à 10h : sur 2400 pers qui ont entendu cet appel, une vingtaine se déplacera.

- Cabanes en cartons pleines d’affiches et tracts à 2 endroits du festival (salle d’accréditation où passent les professionnels et hall d’accueil du public, construite autour de 3 TV diffusant des programmes de C+, cabane démontée 2 jours après sa construction à la demande de la chaîne)

- Invités à 2 débats :
pour le premier, consacré aux « conditions de production et de diffusion du court-métrage aujourd’hui », Bruno (moi) à la tribune + plusieurs dans salle : si tout le monde reconnaît que l’économie du court-métrage repose sur des subventions et sur les Assedic des intermittents quand nous amenons le débat, personne ne veut se prononcer sur ce qu’il va faire contre cette réforme.
2h pour faire entendre que nous défendons des droits collectifs
2ème débat plus technique (la fiche commune d’inscription des court-métrages à tous les festivals) : au début, intervention de Fred à la tribune sur le nouveau modèle (l’agence du court-métrage d’accord pour le promouvoir), distribution de « nous avons une proposition à vous faire » et zou

-  3 actions avec le forum alternatif des luttes : interpellation à la faculté dentaire de VGE sur la constitution européenne, sous les huées de notables de Chamalière : VGE préfère partir que répondre ; action de relogement d’une personne avec le DAL ; manifestation avec les postiers en grève.

- AG unitaire sur le festival le jeudi 5 dans une salle de 300 personnes (projection annulée), négociée avec la direction du festival. Salle pleine, d’abord 2 tours de parole (positionnement dans la lutte et propositions) des organisations organisatrices de l’AG (Coordination Nationale, festival, forum alternatif, syndicats) puis micro tourne dans la salle.
Matin en coord nat avait été décidé de proposer le remplacement des cérémonies de clôture par un acte militant fort (conférence de presse ?) : cette proposition, amenée maladroitement (3 tours de paroles successifs) mal prise par la direction et les festivaliers ? Rejet violent de toute idée d’annulation de projection, mais d’accord pour un « acte fort »
Le lendemain nous disons au revoir à la direction qui a pris la décision de remplacer tout le « protocolaire » de la première remise de prix (sélection nationale) par un « acte fort. » Nous leur apprenons la formule consacrée « abrogation du protocole UNEDIC et ouverture de négociations avec toutes les personnes concernées », qu’ils liront le lendemain.

- Le texte lu lors de la cérémonie de clôture, qui s’appellera l’ « Appel de Clermont », ajoutera : « des propositions existent et doivent être prises en compte »
Les sponsors ne monteront pas sur scène et les primés parleront de la lutte ou se tairont (sauf le lauréat du prix canal + qui prendra le temps de remercier sa maman).

- Précision d’Emmerik : l’AG unitaire n’était pas une AG : 1h42 de présentation d’orga+6prises de parole coord nat pour un local.
Les TV C+ ont fini par ne plus marcher

RADIO FRANCE

Aline Payet (productrice sur France Culture, CGT) :

Après 14 jours de grève, les journalistes sont toujours plus nombreux à se mobiliser, mais pas plus sensibles aux autres luttes : cette grève très suivie a démarré sur un avenant précis à une convention collective, l’accord Servat qui ne touche que les journalistes, et tant que la grève reste sur ce point, les autres personnels de Radio France ne peuvent se mettre en grève. D’autant que ceux-ci se rappellent le mépris et arrogance des journalistes lors des grèves de juin.
Nous étudions une manière d’élargir ça non seulement à tout Radio France mais aussi à tout l’audiovisuel public (difficile, déjà essayé en juin)
Nous avons affaire à un gouvernement inflexible qui en plus règle des comptes personnels (guerre UMP/UDF) : on parle « d’affaire Cavada », masque idéal de « l’affaire Juppé »
Quant à la direction, elle oppose une fin de non-recevoir, même après la conférence de presse, pas de RDV.

Demande de présence d’intermittents dans les AG des journalistes de Radio France, non seulement pour les sensibiliser aux autres luttes et proposer des actions communes, mais aussi pour pousser Radio France à se prononcer sur le problème des intermittents à la radio, qui n’ont toujours pas changé de statut à Radio France (Dominique : il a fait plusieurs cachets pour RF, aucun fourni)

Le service public est de moins en moins débattu sur Radio France : problème du recrutement des journalistes.
Ils ne parlent jamais politique et sont tous centre-rose.

PLATEAUX TOURNANTS

Ceux de la Villette se sont achevés ce dimanche 8/02.
La CIP a participé à 2 débats (démocratie participative et élections régionales).
Pas assez de monde extérieur, besoin de faire circuler l’info.
Encore 15 Plateaux Tournants jusqu’au 1er juillet : il y a urgence pour l’organisation de ces PT : là, que 5 pers dont 2 permanents pour tout.
« Ce projet n’a de sens que s’il rassemble. », absurde si seulement quelques compagnies regardent des films.
Prochains Plateaux Tournants : les 12, 13, et 14 mars :

- au Théâtre Romain Rolland de Villejuif, avec la compagnie Air Cube

- au Centre Dramatique National à Limoges avec la compagnie
Puis de mars à juin, à Niort, Joué-les-Tours, Villeparisis, Orléans, Clamart, Le Pays Mellois, Poitiers, Marseille, Colombes, Cognac.

Rappel de la position de la CIP par Jeanne : que les compagnies qui bénéficient de ces Plateaux Tournants ne soient pas que les grévistes d’Avignon. Apparemment les Plateaux Tournants en ont contacté (ex Quartet buccal) mais aucun retour, impossible de fédérer dans toute la France.

Philippe : n’est-il pas obsolète de jouer des spectacles pour les intermittents, alors que baisse de fréquentation des théâtre car les intermittents y vont plus ? Pourquoi ne pas faire autre chose avec l’argent du conseil régional ?
Plateau Tournant : le but est de fédérer pour que le public vienne et que les structures s’engagent (ex vrai/faux débat où invitation des signataires du protocole, évidemment pas venus).

Le président djé insiste sur l’importance d’une réunion entre les PT et saison en lutte

SAISON EN LUTTE

Juliette fait le point sur l’activité de Saison en lutte : la charte de l’action minimale, la lettre au public, les réunions à propos des expériences sur les lieux de travail depuis septembre (pas toujours du monde mais brassage).
Dimanche ils se sont mis d’accord sur un calendrier d’« enquêtes/débats » :
Lundi 23 février à 19H30 à la CIP : « Artistes et techniciens, de quelle séparation s’agit-il ? »
Lundi 8 mars à 19H30 : « Application du protocole : quelles implications pour les compagnies ? »
Lundi 22 mars à 19H30 : « Intermittence et permanence : quelle articulation ? »
Lundi 05 avril à 19H30 : « Distribution des subventions, évaluations, expertises »
Lundi 05 avril à 19H30 : « Enquête sur la fréquentation dans le spectacle vivant. Publics ou spectateurs. »
Lundi 05 avril à 19H30 : « Modalités d’actions et formes de résistance dans les lieux de programmation. »

Le but est d’avoir des arguments à opposer à Latarjet. Tous sont les bienvenus (appel), il s’agit de recontacter des gens qui ne sont pas ici mais sont concernés par ces thèmes.

Philippe rebondit : on utilise beaucoup Internet mais cela ne suffit pas pour remobiliser (d’abord tout le monde n’utilise pas le net). Militer doit dépasser le cadre de la coord. Il est important d’emmener des tracts sur son lieu de travail mais aussi de maîtriser le Nouveau modèle pour pouvoir l’expliquer à autrui
FORMATION AU NOUVEAU MODELE CE SAMEDI 14 (avec Jeanne, peut être espace enfant)

Laurent surenchérit sur la nécessité de disposer d’Interluttants partout où l’on intervient (théâtre, ASSEDIC, Radio France), l’interluttant A3 (qui mêle appels, trafic comptable, poésie de la lutte) proposant plusieurs ouvertures, bien plus attractif que de banaux tracts.

Président djé INFO : mercredi 19H à la cip, réunion à ll’initiative du groupe école pour travailler ensemble avec des chercheurs (qui ont créé une commission sur les temps), mais aussi, on l’espère, des journalistes de Radio France, des archéologues, animateurs socio-culturel, enseignants, étudiants...

INTERLUTTANT

Jean Marie : ne plus perdre d’énergie à faire un mensuel et plus tous les 15 jours. Jusqu’à présent : 8 numéros depuis le 6 septembre, environ 40 000 exemplaires. Appel à ceux qui dessinent, tous graphistes bienvenus (réfléchir à la maquette, gamme de gris)
Devis pour le moment : 0,4 cent d’euros / exemplaire pour 10 000 exemplaires/n°/mois (actuellement environ 3000 ex tous les 15 jours)
Fred Danos : on peut appeler à un financement de l’Interluttant (d’abord cahier des charges, relation avec les entrepreneurs)
VOTE DE PRINCIPE POUR 10 000 EXEMPLAIRES du n°9 à 3108 F (sous réserve de souscription, cf. commission relation avec élus)
Large majorité, 9 abstentions

2) JOURNEE DU 11 FEVRIER

10H rassemblement derrière l’assemblée nationale, place Edouard Herriot
11H conférence de presse : lecture de textes de femmes enceintes, prise de parole de la SRF, de Pascale Thomas, Ariane Ascaride, Matthieu Almaric, Linda De Suza. Clôture de la conférence par une prise de parole de la CIP, pour ouvrir sur les autres luttes

16H Réunion du comité de suivi : présentation de la plate-forme commune aux élus

20H30 Victoires de la musique classique à Lille. Intervention en direct de Laurent Naouri. France3 est contre cette intervention et menace d’interrompre la diffusion. Pas vrai direct mais léger différé.
Leur donner le badge des césars ?
Le 28 février : victoires de la musique (pas classique)

Dominique : comme il était question de rester toute la journée devant l’Assemblée nationale, on va installer une petite tente avec des chaises pour les femmes enceintes.
Laurent rappelle avoir envoyé le texte unitaire à 180 journalistes, propose le refaire le lendemain et demande le n° d’un mandaté comme contact presse.

Quid de l’action ? Discussion autour d’une éventuelle action (le jour même ? le lendemain ? appeler ses potes ? y aller avec tous ceux qui se sont rassemblés ? femmes enceintes : soutien extérieur ou bouclier ?)
Rappel de la possibilité de s’organiser collectivement en manif pour partir en action (Bon marché, UMP)
« Quand on est nombreux on est fort. Quand on a la puissance du nous, c’est faire action. »

Dominique :
Cette conférence de presse sur un problème spécifique cache la foret : c’est la vie qui est remise en question.
Michel : Les courriers d’Aillagon sur les droits d’auteur comme sur les femmes enceintes donnent l(impression qu’il va falloir signer le PARE et le PAP
Samuel : idée pour la conférence de presse : faire un texte pamphlétaire qui propose à Aillagon, qui vient de découvrir deux petits points, de s’attaquer à toutes les autres pages du protocole. Ouvrir sur son collègue Fion qui devrait faire pareil avec la loi RMA
Bénédicte : lui faire un planning sur toutes les autres lettres qu’il aura à écrire au MEDEF
Emerick rappelle les réponses des ASSEDIC aux 2 lettre d’Aillagon : va te faire foutre.
Samuel précise qu’il y a 2 réponses à ces lettre : une réponse technique de l’UNEDIC et une réponse signée du président de l’UNEDIC et de Jalmain-CFDT qui fait la même réponse technique+ une justification à cette mesure : de nombreuses femmes en profitaient pour magouiller ! ! !

Anya  : ce même jour, mercredi 11 : rassemblement d’enseignants à 15H à Sèvres Babylone (rejoindront peut être après)
+ manif des avocats.

3) CONFERENCE DE PRESSE AVIGNON 13 février

Vendredi 13 à 14H en Avignon, la nouvelle direction du festival d’Avignon 2004 donne une conférence de presse pour présenter ses projets pour cette année, et invite à parler 2 collectifs d’intermittents : le collectif du 25 février (coordination d’Avignon) et la CIP-IDF.
En fait cette présentation se fait avec 1 mois et demi d’avance par rapport à l’habitude : peur d’actions pendant les régionales ?
Juliette rappelle historique de cette relation : La première rencontre avec la nouvelle direction du festival d’Avignon 2004 eut lieu le mercredi dernier dans un café Porte de Clichy (Juliette, Samuel et ? ? ?). Ils présentèrent leur projet comme « en rapport avec l’intermittence » (« spectacle politique » ) et dirent vouloir travailler avec la CIP, cette rencontre au café constituant la première séance de travail, la seconde étant la conférence de presse !
Selon eux, la conférence de presse aurait pour but de lever toute ambiguïté : Avignon serait politique !
Donc questions : que faire de cette conférence de presse ? Y être présent ou pas ? Présent comment ? Tribune ? Public ?
Nombreuses données à prendre en compte .
En Coordination Nationale a été abordé le fait que culture en danger travaille déjà sur Avignon. Première exigence : ne s’engager sur rien sans le décider en coordination nationale ou interégion.

- si la question de l’annulation n’est jamais évoquée frontalement par Baudrier & Archimbaud, vrai crainte. C’est cette peur de l’annulation qui les fait contacter les coordinations.
Fred Danos : quelle est la position de la cip sur annulation ? comment faire pression avec ça ? leur proposer d’annuler avec eux en expliquant l’inutilité du spectacle politique ?

- intervenir normalement à la tribune signifierait que tout va bien.

- possibilité d’être présent autrement qu’à la tribune (tractage dehors, être bruyant parmi journalistes)

- possibilité d’être à la tribune juste pour évoquer nos revendications, sans parler du festival.

- Dominique : Rien à foutre de leur concentré de tomates et de leur supermarchés. Avignon, c’est une foire d’empoigne, un concentré de pouvoir. Il faut demander la décentralisation de ce festival de mode qui permet à la région de se faire de la pub gratos une fois par an plutôt que du théâtre toute l’année. Le choix qu’il faut faire aujourd’hui, c’est la réponse du mépris face à cette machine à écraser Il faut leur foutre des tartes à la crème sur la gueule.

Vote

proposition 1 : 1 CIP à la tribune pour énoncer nos revendication et plusieurs dans la salle avec agit prop (parle au nom de la coord nat si le groupe mandaté à Clermont Ferrand d’accord)
proposition 2 : personne à la tribune, agit prop dans la salle (0 pour)
proposition 3 : tarte à la crème (8 pour, 9 contre)
proposition 4 : cip absente de cette conf (0pour)

La proposition 1 de lire nos revendications à la tribune adoptée. Laurent volontaire pour participer à ce texte et modif sur liste intercom très vite. Samuel insiste sur la clarté de nos propos, la déclaration de Clermont utilisant un langage de spécialiste très abscons (cf. amphigourique)

4) LES CESARS

Pour le moment, outres les rubans IJ=OK et les badges (« abrogation du protocole UNEDIC » et« Pour une culture sans exception » ), 2 axes de travail :

- obtenir que les nommés fassent une intervention en notre faveur (+ leur vendre badges, ruban, kit)

- négocier une intervention officielle (3 temps demandé dont 1projection).
Accord de principe de l’académie des césars mais attente de réponse de C+ (mercredi ou jeudi)
IMPORTANT : RETRANSMISSION DES CESARS EN DIRECT ET EN CLAIR
Intervention négociée : projection de film de 5min puis intervention de personnalité (Jaoui : ne veux pas faire d’interêt culturello-culturel mais parler des recalculés, du RMA...) puis intervention collective (pls pers sur scène). La production propose de mettre matos à dispo pour tourner le « document » audiovisuel.

Parenthèse : besoin urgent de faire des DVD et des VHS (chercher plan)+ d’un technicien Rank Xerox pour nous fabriquer une photocopieuses à partir de 3.
Responsable culturel LCI : Nikos Aliagas-StarAC !

Plusieurs positions à propos de ces Césars :

- notre présence aux Césars est une tribune pour s’adresser à des millions de téléspectateurs : nécessité d’expliquer clairement notre situation par le film et nos interventions

- nos intervention peuvent partir du particulier (protocole) pour aller vers le général (convergence) mais surtout doivent arriver à proposer une geste fort. (ceux qui sont avec nous : sortez)

- nous ne sommes plus dans une situation de faire juste des déclarations : il faut demander sur place qqc, appeler les gens à agir sur place (rappel longue intervention en ouverture de Clermont qui n’amène qu’applaudissements)

- Rappel aussi que C+ a exigé qu’on retire nos tracts de ses TV publicitaires à Clermont : refaire une cabane en carton et en tract sur la scène des Césars ?

- la dernière intervention pourrait être un vote d’AG pour/contre le protocole

- Ne pas se limiter à des revendications corporatistes , même à la défense du Nouveau modèle, mais faire un truc politique, parler des attaques massives et du gouvernement

- le film : objet pédagogique (sur réforme, nouveau modèle) à tourner avec les moyens que nous fournit la prod, film sur une action (entrée ANPE...), film de témoignages sur une réalité sociale + large, ou diapositive « annulation du protocole » ou « éteignez vos télés » ? Rien de tranché.

Bénédicte insiste sur la nécessité de lancer dès le lendemain un communiqué de presse annonçant officiellement que la CIP et la CGT travaillent avec l’académie et la boîte de C+ sur les Césars. Pas d’objection.

Info de dernière minute : un collectif de chercheur nous a contacté dans l’après midi pour nous demander de participer avec eux le lendemain (mardi 10 à 10H30) à une action lors d’une inauguration en présence d’Aillagon. Délai trop court.

5) VRAIES ASSISES DE LA CULTURE

Pas de texte à discuter.
Problème : on parle de « vrais assises de la CGT » alors qu’on l’organise avec eux : nécessité d’inviter des gens de diverses origines à travailler sur le comité de pilotage local IDF. (contacter Dominique ou Laurent)
Même s’il existe un risque de servir de think thank à des partis qui ont besoin de nourrir leur imbécillité par de la pensée vivante, grande importance de ces assises pour dégager notre propre « loi d’orientation générale » à opposer à celle gouvernement.

Prochaine échéance : le 28 février : réunion de lancement du « Comité de pilotage des Vraies assises en idf », avec la CGT et bien d’autres, au Thécif , rebaptisé depuis janvier 2004 :« Établissement public de coopération culturelle en faveur des arts de la scène et de l’image en Ile-de-France » ( rassemble Théâtre Cinéma et Chanson en Ile-de-France (Thécif) et Ile de France Opéra et Ballet (Ifob))

Procédure proposée par Laurent : mandat provisoire de Laurent et Dominique pour envoyer le texte d’invitation à participer au comité de pilotage puis discussion de ces assises à la prochaine AG. Pas d’objection.

ASSISES NATIONALES D’ AC !

A la dernière réunion de « convergence des luttes » à la bourse du travail, il y avait 8 CIP présents « par hasard », mais Laurent le seul à intervenir pour la cip.
A la prochaine réunion (demain mardi 10), Laurent sera observateur+ Céline mandatée CIP ? Pas d’objection.

De plus samedi 14 et dimanche 15 se tiendront à Créteil les assises nationales des collectifs AC !, réseau de plus de 10 ans et qui reste malgré tout le plus dynamique. Absolument mandater qq cipien pour y participer (prochaine AG)

Chaos social à nouveau ajourné.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2022 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP