CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Comptes-rendus 2003-2006  >  CR Assemblée Générale  >  Compte-rendu de l’A.G. du 12 mai 2004 à Cannes

Compte-rendu de l’A.G. du 12 mai 2004 à Cannes

Publié, le jeudi 13 mai 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 13 mai 2004


Compte-rendu de l’A.G du mercredi 12 mai 2004 Théâtre des Mutilés. Cannes.

Tribune : Juliette et Michel, puis Jérôme : présidence ; Fred et Jérôme : médiation ;Lucille : tour de parole.

Sont présents des membres de différents collectifs : Montpellier, Paris, Rennes, Avignon, Lorraine, Carcassonne, Corrèze, Nantes, KO Cannes, Lot, Pas de Calais, fédération Spectacle CGT, Collectif 41, Sud Culture, Collectif 49, Coord. Toulouse, Groupe Bastille, Sud éducation, CNT, SFA06, Lille, 28, Restons vivants, Marseille...

Ordre du jour
- Infos
- Structuration
- Actions du jour

INFOS

Bilan du travail mené en amont sur le festival par le CIEL, K.O à Cannes, CIP... :

- préparation d’actions

- négociations laborieuses avec la mairie, le festival, la région... :

La mairie a réquisitionné le théâtre des Mutilés comme lieu de réunion et de vie, et promis de monter une tente pour 350 couchages sur un stade à Cannes La Bocca.

- Avec le festival, comme l’a été largement diffusé dans la presse, il a été négocié la montée des marches lors de la cérémonie d’ouverture avec les lettres du mot NEGOCIATIONS collées sur les dos de la délégation, sous certaines conditions (tenue correcte, liste de 15 noms dont des membres des collectifs, de la CGT et de la SRF), 2 conférence de presse (les 14 et 16), et un pique-nique/manif le 15.

L’A.G amorce une longue et vive mise au point pour reconnaître que :

- ces acquis ont nécessité un gros travail étant donné les réticences de la direction du festival

- que ces acquis ne sont pas suffisants, étant donné l’énormité de l’enjeu de Cannes. (risque pour les autres festivals d’été et de démobiliser le mouvement)

les principaux arguments évoqués contre la montée des marches dans les conditions négociées avec le festival sont :

- la mobilisation sur Cannes a pour but de demander l’abrogation, pas la négociation

- Des artistes en smoking sur les marches du palais, c’est insoutenable par rapport au précaires, qui doivent être inscrits au sein de cette lutte.

- Nous ne sommes pas ici « invités » par le festival

- La carotte de l’obtention d’une salle et d’un hébergement pour qu’on se tienne tranquille ne tient pas la route

Les principaux arguments pour sont :

- La montée des marches est une image forte pour démarrer le festival, d’où nous devons faire passer une parole forte et structurée
- « Ils » seraient trop heureux qu’on ne soit pas sur les marches
- les accords avec le festivals n’empêchent pas d’autres actions ( chacune ponctuée d’un communiqué de presse)
- nous aurons 12 jours pour corriger le tir

Suite à ce long débat, l’A.G vote en 3 temps

1 / Pour la montée des marches

2/ Contre l’acceptation des conditions négociées avec le festival

3/Pour la montée des marches avec mandatement d’un groupe de travail pour en définir les modalités.

L’A.G doit ensuite traiter plusieurs urgences :

1/ Communiqué de presse de 17H

Prise de parole pour définir une parole commune du collectif présent à Cannes.

- Rappel de la situation actuelle et exceptionnelle de l’UNEDIC. La dernière crise comparable date de 82 (dégressivité et éjections massives, RMI), puis PARE en 2000, puis remise en question des annexes 8 et 10, RMA.. en 2003).

- L’invalidation de la convention UNEDIC(suite aux plaintes déposés par les recalculés) ne se résume qu’à enlever l’article 10 de la convention, et remettre un nouveau PARE en route au 1er juillet, mais la logique ne change pas. Nos revendications s’articulent autour de :

- 1 /L’ abrogation du protocole
- 2 : L’expertise complète, indépendante et contradictoire des comptes de l’UNEDIC
- 3 : Négociations globales et démocratiques de toute la convention UNEDIC

Nous nous inscrivons dans la lutte contre la précarisation et la dévalorisation du travail, en France et en Europe(l’agenda de l’AGCS entre en vigueur en 2005), et nous voulons, grâce à la vitrine internationale que représente le festival, appeler à une mobilisation sociale la plus large possible.

A l’issue de cette réflexion, un groupe de travail rédige notre 1er communiqué de presse, amendé, voté et lu à la presse qui attend depuis midi à la porte du théâtre.

2 / Création des commissions

- coordination Cannes (logistique)
- Médias (qui pourra mandater chaque intervenant presse au cours du festival)
- juridique
- Agitation et propagande
- Un groupe ayant déjà travaillé sur les actions demande la création d’une boîte à idées en attendant de s’ouvrir progressivement pour constituer une commission.

A la fin de la séance :

Le groupe de travail a préparé la montée des marches. Ils iront en tenue correcte, groupe de 15 dont 2 italiens, compte rendu à venir.

Info : Albert Jacquard vient de rejoindre les 85 occupants (AC !,DAL, interluttants..) de l’Institut des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris

RDV à 18H15 pour départ en action, + point dans la soirée.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2022 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP