CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Comptes-rendus 2003-2006  >  CR Assemblée Générale  >  Compte-rendu de l’AG du lundi 5 juillet 2004

Compte-rendu de l’AG du lundi 5 juillet 2004

Publié, le dimanche 11 juillet 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : dimanche 11 juillet 2004


Président : Jérôme ;
Tour de parole : Sorya ;
Secrétaire : Guy.

-I- Besoin de ressources financières :

- Stéphanie s’occupe de voir avec Sud Culture ;
- Sorya fait la tournée des popotes (les sponsors possibles) ;
- Jean-Marie précise que l’Interluttant à prix libre rapporte en moyenne 2 euros l’exemplaire et il est prévu de vendre le guide CAP 3 euros alors qu’il en a été édités 3000 pour 1000 euros.

-II- Pétition de la commission musique :

- Pour l’instant 850 signatures (beaucoup de signatures ce matin) ;
- Rendez-vous avec la CGT (Voirin, Slyper, l’assistant de Voirin) pour demander le dépôt de préavis de grève reconductible. L’analyse du mouvement est de même nature chez tous les protagonistes. Le fait de ne lire que les
deux demandes de la CGT : assurance Maladie et heures de formation pour les techniciens, dans les médias vient de ces derniers, que, bien entendu, la CGT demande toujours l’abrogation du protocole...
Pour la commission musique : quand la CGT dit qu’elle ne transige pas avec ses deux demandes, elle est donc prête à céder sur le reste... Aussi, profiter de la période pour lancer la grève. Voirin : on a pas les moyens de déclencher une grève, les gars veulent faire leurs heures... mieux est la rentrée... La commission musique
 : quid de ceux qui veulent faire leurs heures à la rentrée... La CGT mise tout sur la renégociation en 2005... mais s¹il y a un début de grève, bien entendu... nous CGT nous sommes derrière...

-III- Les journée d’été de AC ! (Laurent G, Samuel P) :

- Présentation du nouveau modèle ;
- Difficultés pour faire comprendre que la discontinuité de l’emploi n’est pas réservée qu’au secteur du spectacle ;
- Pour aller plus avant sur la table ronde Unedic, attendre les propositions de la coordination nationale avant d’aller plus loin ;
- Les gens auront du mal à venir en Avignon pour les jours de débats ;
- AC ! monte sa propre coordination nationale (entre comités locaux) et rédige une invitation à ses partenaires en vue des débats d¹Avignon (AC ! est membre fondateur d’ATTAC) ;
- Proposition de coordonner les 13 et 14 juillet autour de : « Et Jacques Chirac est toujours Président... » ;
- AC ! travaille surtout au niveau local : logement, transports gratuits, les saisies, les sans-papiers... Bilan très critique à propos des recalculés : le sentiment d’avoir jouer les prestataires de service pour des cadres, etc... Les capacités d’accueil sont réduites car peu de comités ont des locaux autonomes. Actuellement AC ! est pas mal sur la défensive face aux projets Borloo et à la ré-actualisation de certaines lois de contrôle... AC ! lance une grande initiative au printemps prochain et pour l’heure fabrique un journal national.

- Pour la coordination, quai de Charente, Laurent fait une proposition de
créer une commission « Unedic » comme pendant « mouvementiste » au Comité de Suivi.

-IV- Compte rendu rendez-vous Guillot (l’expertise gouvernementale), (Samuel Chu et Antoine Mat) :

- Au dernier moment se sait qu’il s’agit d’une rencontre CIP-IDF... Il est très au courant de nos propositions et discours... insiste sur les questions de financement... nous insistons sur le changement de motif d’abonder l’Unedic, non pas pour le secteur culturel mais la
discontinuité de l’emploi... Champ d’application : Discontinuité de l’emploi/taux de rémunération variable = problème pour les arts de la rue et le cirque où la vente des spectacles est à taux variables mais les salariés
non => Difficultés de répondre... Sa feuille de route n’est pas plus explicite... Il va aller voir dans l’annexe quatre...il a rendez-vous la semaine prochaine avec son statisticien et celui de l’Unedic. Nous demandons
d’avoir les requêtes et les réponses Unedic le plus rapidement possible.
Troisième point de la mission : l’emploi culturel.

- Catherine précise que Charpillon (Monsieur champ d’application) rend un rapport d’étape le 20 juillet, la totale, fin août.

- Antoine P précise que nos proposition sont de l’ordre du moyen terme, sinon, pas de sens si pas de refonte de l’Unedic.

- Samuel le dit convaincu de partir des pratiques d’emploi mais difficile de « catégoriser » par rapport au simple code APE.

- Laurent G indique que la véritable annexe de la discontinuité est la six du régime général.

-V- Conférence de presse du 7 juillet en Avignon (Jérôme) :

-3 temps :

- Un chapeau sur le pourquoi Intermittents et Précaires et non pas Artistes et Techniciens ;
- Continuité de droits pour une discontinuité d¹emplois ;
- Annoncer le programme.

- On ne demande rien (à part l’abrogation) car le protocole est toujours en application ;
- On demande quand même (à côté de labrogation et des mesurettes de RDDV) le retour à la prise en compte des 169 heures au régime général et le vrai calcul du SJR (pour débutants).

Antoine Mat dit l’importance de commencer par une question de fond (intermittents et précaires) car adaptés aux pratiques et mutualiste : temps ; choix ; espace ; travail pas sanctionné par l’emploi => la continuité des droits.

Jérôme : Temps/Contenus = Création/liberté intellectuelle.

Arnaud signale le temps de création face à la réduction des espaces de création et les contrôles effectués partout. Intermittents et précaires en terme de dispositif et non d¹idéologie.

Pablo trouve que les mesures d’urgence font perdre de la force.

Réunion mardi 6 à 14 heures quai de Charente pour rédiger l’argumentaire, Jérôme, Antoine Mat et Arnaud.

-VI- Mandat pour le Comité de Suivi :

- Date anniversaire ;
- 169 heures ;
- SJR ;
- + Plate-forme commune.

Catherine propose d’entrer dans le discours des mesures d’urgence avec les cas concrets d’exclusion.`

Jérôme explique une conférence de presse Comité de Suivi type : L’un donne la position commune et les entités, tour à tour, disent leurs spécificités. Par ailleurs, il nous rappelle que les 169 heures avaient été stipulées à
Charpillon par Slyper.

Protagonistes pour le Comité de Suivi : Antoine Peu, Grand-Fred, Catherine, Michel Du, Samuel Chu ; secrétaire, Stéphan Ka.

-VII Planning du 58ème festival des Intermittents d’Avignon :

- Virginie s’occupe de nous... même qu’elle gueule très, très, très, fort... une matrone, quoi !
- Faire planning des voitures qui descendent ;
- À propos des frais, l’idée est de favoriser le plus de monde en Avignon => co-voiturage et participation aux frais avec la coordination selon les modalités déterminées par la dite coordination... Qu’on se le dise, la
descente se doit d’être au maximum des coordonnants...
Jeanne propose de faire les fouilles du Comité de Suivi.

Pour le programme papier, Antoine Mat en fait la lecture.

Stéphane insistes sur l’auto-proclamation, est-elle légitime pour se désigner artiste, expert ?

Laurent penche plus pour l’auto-détermination.

Réunion le 6 à 16h quai de Charente pour le finaliser.

Un planning parisien est évoqué ainsi qu’une fermeture de la coordination pour la première quinzaine d’août pour cause de vacances...

Le reste des discussions n’est pas reproduit ici car fatigue et déplacements de secrétaire de séance dans les étages...





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2022 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP