CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Comptes-rendus 2003-2006  >  CR Assemblée Générale  >  23 juillet 2003 CR AG

23 juillet 2003 CR AG

Publié, le mercredi 23 juillet 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 29 septembre 2003


Tribune :

Président : Emmanuel

Médiateur : Nazim

Tours de parole : Sarah

Deux secrétaires : Anne et Julien

Assistante volante : Valérie

Ordre du jour :

1) Appels des commissions.

2) Compte-rendu des commissions.

3) Temps de parole des syndicats.

4) Débat et vote du texte « Europe ».

5) Vote sur l’utilité de la cabine « Paris-Plage ».

6) Demande à l’AG de mandater, ou non, une inter-commission pour la coordination nationale à Caen le 30 et 31 juillet 2003.

7) Information sur la journée du 26 juillet 2003 au Théâtre d’Aubervilliers, organisée par Didier Bezace (l’AG du 26 juillet 2003 à la Villette doit-elle donc avoir lieu ?).

8) Lecture et débat autour de la motion rédigée lors de la réunion syndeac.

Aucune objection formulée par rapport à la tribune.

Une objection a été formulée sur l’ordre du jour : regret de ne pas y voir figurer le compte-rendu de l’action du 22 juillet 2003 à TF1. Le président confirme que la commission audiovisuel en parlera plus tard.

Appels des commissions

La commission « Europe » annonce le débat du soir, à 20h, à la salle Olympe de Gouges, sur l’OMC et l’AGCS.

La commission Action a, pour le 24 juillet 2003, besoin de 200 personnes à 13h à Olympe de Gouges pour une action d’une durée d’environ 3 heures.

La commission Logistique a besoin de renforts à la salle Olympe de Gouges, toute la journée, pour, entre autres, le bar, l’accueil du public.

Réponse à la question « Est-on sûr que nos dons aillent bien en soutien à Avignon ? » : Les dons ne vont pas tous à Avignon, d’autres compagnies ont aussi besoin de soutien.

La commission Public a besoin, à 18h30, ce jour de 3 personnes pour une intervention au café Philo Le Luxembourg, pour une heure environ.

Commission Elus a besoin de 3 personnes connaissant l’informatique et internet.

Les personnes ayant l’ADSL chez eux sont priées de se faire connaître, pour l’envoi de mails en nombre, par exemple et autres choses très utiles.

Grande journée de mobilisation le 25 juillet 2003, à l’appel de la CGT : 7 square Max Hymans, à Paris, Métro Montparnasse. Ceci est un rassemblement, un rendez-vous, pas une manifestation. Le 25 juillet 2003 étant la date butoir pour adresser ses remarques et objections à la délégation à l’emploi et à la formation professionnelle (lettre-type disponible sur internet : www.fnsac-cgt.com ou à Olympe de Gouges).

La coordination appelle à une action non loin de ce rendez-vous, le même jour. Se renseigner à la salle Olympe de Gouges.

Compte-rendu des commissions :

Commission interpro : Au Larzac, les 8, 9 et 10 août, est prévu un grand rassemblement contre l’AGCS, l’OMC, les OGM, organisé par plusieurs associations, dont ATTAC. Un stand sur place est proposé au Cip-idf. Accepte-t-on ce stand ? Qui veut y aller ? Possibilités de Bus, trains, se renseigner auprès d’ATTAC et à Olympe de Gouges. Beaucoup de monde est attendu. Le nom de ce rassemblement : <"Larzac août 2003 contre l’OMC". Renseignements sur www.larzac2003.org + dépliants - cartes postales disponibles à la salle Olympe de Gouges. ATTAC vous propose de vous inscrire sur une liste affichée à Olympe de Gouges pour vous y rendre. Il restait, hier, 27 places, pour un départ de Denfert-Rochereau, avec ATTAC, à titre personnel.

Commission musique : action « recueillir des signatures VIP ». Beaucoup de signatures ont été recueillies. Date butoir fixée : le 24 juillet 2003.

Question : doit-on jouer de la musique dans les actions ? Au début, la réponse était NON, maintenant, jouer de la musique dans des lieux comme des usines, serait une action à caractère interprofessionnelle, donc peut-être à retenir. La commission musique se réunit tous les jours à Olympe de Gouges à 10h. Un débat est organisé autour des musiciens programmés à Paris-Plage. Doivent-ils y jouer ?

Commission OAF (Occupation Artistique de la France) (et pacifique) (pour une définition précise de cette commission, voir affichage à Olympe de Gouges) : elle est constituée de beaucoup d’hommes. Des femmes sont demandées. Prochaine réunion : vendredi 25 juillet 2003, 18h30 après AG de la Villette. Courriel : oafoaf hotmail.com

Commission audiovisuel :

rendez-vous à 10h le 24 juillet 2003 à Olympe de Gouges pour un tractage afin d’informer le public sur le protocole, en préparation du rassemblement du 25 juillet 2003. Une action est prévue sur l’esplanade de France 2 à la suite de ce rassemblement.

Cette commission se réunit tous les jours de 9h à 11h à Olympe de Gouges.

Compte-rendu des actions de la commission audiovisuel :

1) Blocage TSF. En a découlé une réunion avec le SPI, prévue le 24 juillet 2003 à 15h30.

2) Actions diverses : à VSF, M6, Vivendi Universal, Europa Corporation. Un rendez-vous est pris avec un responsable de la production de Besson pour le 5 août 2003.

3) Blocage d’un direct sur France 3 entre 7h et 9h. L’émission « Décrochez Vos Vacances » a été annulée. Un appel à la grève pour le 25 juillet 2003 auprès de l’équipe technique a été lancé.

4) Blocage à Neuilly (chez Filmor) de copies de films, dont le film « Les Larmes du Soleil ».

Présence de la police urbaine, sitting, délogement du sitting. Sur pression du CNC, une rencontre avec le distributeur de « Johnny English » a eu lieu ; ce dernier a signé une motion contre le protocole et une réunion est prévue (date non précisée).

De plus, une journaliste de C+ était présente, a décidé de faire passer le sujet et a été convoquée aussitôt par sa direction furieuse car les films bloqués était Canal Plussiens. La direction ne comprend pas que la rédaction soutienne le mouvement.

Appel à une action par la commission audiovisuel :

15 personnes pour le 23 juillet 2003 à 18h30, pour le blocage d’une société de production en duplex avec la coordination bretonne.

Annonce du tournage du film-annonce de la coordination, pour le 24 juillet 2003, avec Natacha Régnier.

Demande de matériel et de personnes bien musclées et sympathiques pour l’installation sur camion pour le rassemblement du 25 juillet 2003.

Besoin de gaffeur, de cubes pour support de moniteurs, de rampes d’accès, d’une table de mixage 4 voix, de cassettes DV vierges ou non.

Question pour vendredi 25 juillet 2003 : il va faire très chaud (normalement), qui sait et peut organiser une buvette (contact : Philippe et Guillaume à Olympe de Gouges).

Tous les matériels sont à porter à Olympe de Gouges.

Appel de Guillaume, concernant « Virus 31 » (événement organisant des projections de films sur le mouvement national les 30 et 31 juillet 2003 à Caen) : toute personne susceptible de posséder des montages de sujets (AG filmées, actions filmées, etc.) sont priées de les communiquer à Guillaume.

Grand débat autour de l’action à TF1 de la veille, organisée par la commission audiovisuel :

Tour de parole 1 : Laurent veut des actions plus organisées, pour une plus grande cohérence, contre une abstraction des actions. Il ne faut pas se contenir devant un Medef et des médias nationaux d’une grande perversité.

Tour de parole 2 : cette personne ayant participé à l’action était contre la tentative de forcer les portes de TF1. Elle a souligné le caractère violent de certaines personnes de l’action. Réaction dans l’AG : il n’y aurait pas eu de violence à proprement parler.

Intervention du président : est-il bon de se montrer divisés devant les RG, présents à chaque AG ? Ne serait-il pas plus intelligent d’organiser un vrai débat autour de cette action ?

Le médiateur de l’AG, devant l’insistance de l’AG pour en débattre immédiatement, appelle le référant pour un compte-rendu. Qui ne vient pas.

A la majorité, l’ordre du jour est repris. Un forum sur l’action de la veille (TF1) est décidé pour la fin de l’AG.

Commission Public :

Pleins de petites actions sont organisées, menées par 3-4 personnes, pour une diffusion d’information sur le protocole, dans 2-3 théâtres par jour, afin de les faire se positionner.

Ce genre de diffusion fonctionne très bien dans les cafés-philos.

Un appel est lancé pour poursuivre l’information sur les marchés parisiens. On a besoin de monde.

Rappel à tous et à toutes : nous avons jusqu’au 25 juillet 2003 pour envoyer remarques et objections sur le protocole, à la Délégation Nationale pour l’Emploi. A envoyer depuis le site www.fnsac-cgt.com ou s’adresser à la commission public à Olympe de Gouges.

Commission Europe :

Proposition, lecture et vote à la majorité de l’AG du texte conçu par la commission.

Annonce d’un débat le soir même à 20h, à Olympe de Gouges : restons vigilants par rapport à Pascal Lamy et Giscard d’Estaing, soutenant le vote à la majorité. Le vote à l’unanimité restant en vigueur pour l’instant.

Diverses interventions, dont celle de Barbara, de retour de Gênes : tous les mouvements sociaux européens soutiennent le mouvement des intermittents en France, par la signature d’une motion « européenne ».

Cabine Paris-Plage :

Appel au vote pour accepter, ou non, la proposition de la Mairie de Paris, pour occuper (pourquoi et comment ?) une cabine lors de l’événement Paris-Plage, sachant que cette cabine est excentrée. La décision doit être prise le 24 juillet 2003 à 20h.

Tours de parole :

1 : ne pas se limiter à la cabine « poulailler », mais se donner la possibilité d’agir, comme la coordination l’entend, dans l’enceinte entière de Paris-Plage.

2 : idée d’une bannière symbolique « Fermée pour cause de protocole » apposée sur la cabine, tout en organisant des activités régulières.

3 : il existe une scène à Paris-Plage. Pourquoi ne pas s’y imposer, nous professionnels du spectacle ? « Allons chez nous sur scène et non dans une cabine ! ».

4 : attention aux risques de manipulations. Posons-nous la question de savoir pourquoi cette cabine est excentrée. Souvenons-nous du 14 juillet 2003 : le défilé a été dévié malgré nous ? Une arnaque de plus ?

5 : Débat Paris-Plage interrompu par la critique suivante : « la Tribune de l’AG nous censure, rediscutons de TF1 ». Réponse du président : « aucune censure n’existe, nous tentons de suivre le déroulement de l’ordre du jour. Nous vous invitons à venir travailler avec nous à Olympe toute la journée. ».

(le débat sur TF1 est remis, comme convenu au préalable, au forum suivant l’AG)

6 : proposition de faire comme à Châlon : un cri de 2 mn, de révolte et d’espoir, dans toutes les villes, tous les jours à la même heure, par exemple 20h. Proposition pour Paris ce soir-même aux colonnes de Buren, à 20h, rdv à 19h30.

Vote sur la cabine Paris-Plage : adoptée à la majorité. Un rendez-vous est pris à Olympe de Gouges le 24 juillet 2003, à 20h, pour débattre de son organisation.

Caen :

Demander l’autorisation à l’AG que l’intercommission mandate 4-6 personnes pour participer à la coordination nationale à Caen, du 30 et 31 juillet 2003. Le OUI est voté à la majorité et un rendez-vous d’information est pris le 26 juillet 2003 à 11h, à Olympe de Gouges.

Information journée du 26 à Aubervilliers, 16h -23h :

Adresse : Square du Théâtre de la Commune. Aubervilliers, Métro 4 Chemins. Tél : 01 48 33 16 16.

3 forums (présence de Jack Ralite) seront organisés dans le Square et le spectacle de Didier Bezace, dont l’entrée sera gratuite, se déroulera au Théâtre.

Toute participation, ainsi que les cachets des artistes et techniciens, seront versés au fonds de soutien de la coordination.

Intervention sur le fonds de solidarité envers les grévistes : il est urgent et très important que la commission de fonds de soutien divulgue les chiffres de ce susdit fonds publiquement. L’intervention est notée. Il est ajouté qu’il est encore possible de verser en faveur de ce fonds.

Temps de parole des syndicats :

SFA : Elodie et Dominique : le SFA a tracté et discuté sur les plateaux de doublage du Nord de Paris, pour un travail d’info. Sont tombés sur des gens pas du tout informés. Idée d’aller dans les théâtres privés qui jouent encore, appel pour la diffusion d’un tract pour le rassemblement du 25 juillet 2003. Rappel qu’une lettre-type du SFA existe sur leur site quant aux remarques et objections à envoyer à la délégation à l’emploi et à la formation professionnelle.

Syndeac : compte-rendu de cette réunion historique ! 6 membres de la coordination étaient présents, les invités étant : SACD, ADAMI, ONDA, SPEDIDAM, AFAA, SFA, SRF, CGT, CFTC, festival de Marseille, etc.

Les questions posées étaient : « comment faire pression sur le gouvernement et comment ne pas rater l’occasion d’un débat national ? ».

Une lettre à l’issue de cette réunion a été écrite et est disponible à la salle Olympe de Gouges.

Intervention de Jimmy du SFA : cette réunion est historique, certes, mais les contours du texte n’étaient pas clairs. Attention, il existe un piège : la veille, le syndeac était en réunion de deux heures avec Aillagon. Le SFA propose un court texte de 6 lignes alternatives à la motion du syndeac.

Ce dernier est en effet ambigu sur la nature des négociations : il préconise non pas le retrait du protocole, mais sa suspension.

Conclusion : il faut un texte rassembleur en explicitant chaque mot. Attention aux textes flous !

Commission Musique :

« Il y a un manque évident d’information. Une démarche pédagogique est nécessaire et il faut travailler avec force dans ce sens. »

Explication : compte-rendu du rendez-vous de 14h30 à la DMDTS, ce 23 juillet 2003 : La commission musique a été reçue par le ministère qui, très vraisemblablement, n’avait pas une connaissance approfondie du protocole : « Très bon protocole, enfin signé par le MEDEF ». Suite aux explications données par la Commssion, leur avis a changé. Deux propositions ont été faites par Mr Broua :

1) Le SJR calculé sur toute la période d’indemnité.

2) Le SJR pourrait être revalorisé sur une longue période.

Tour de parole 1 : CGT :

1. AG France Télévision prévue le 24 à 13h, Quai André Citroën.

2. Prod DEMD : à la suite d’une AG pour la grève de vendredi, la grève n’a pas été votée. 23 contre, 18, pour. 5 techniciens persistent pour participer au rassemblement du 25. La production a donc décalé son plan de travail pour cette journée. Les grévistes demandent que les non-grévistes reversent leur cachet de cette journée au fonds de solidarité.

Tour de Parole 2 :

Soumettre au vote l’annulation de l’AG du 26, puisque journée au théâtre d’Aubervilliers, organisée par Didier Bezace. Le vote aura lieu le 24.

Tour de Parole 3 :

Information : la retransmition en direct d’un match de football en Bretagne ayant été empêchée suite au vote des techniciens, TF1 a décidé de retirer tous les contrats au prestataire responsable.

Forum :

Tour de parole 1 : « C’est au niveau mondial que tout se passe, pas qu’au niveau national, ou au niveau de la culture. »

2 : «  »Qu’est-ce qu’être violent en action ?« est une fausse question. Il faut se rendre imprévisible. La peur de se faire taper dessus n’apparaît pas quand on est ensemble. »

3 : « Sur l’action TF1. Il est tard, les gens partent et il serait bon de parler des compte-rendu des actions dès le début des AG. Une action doit exister de son organisation à son compte-rendu, du début à la fin. »

4 : « Action M6. Quel était son objectif ? tractage ? Investir M6 ? Etc. Surtout à 25. Même improvisée, une action doit avoir un objectif et une tactique. TF1 : Même problème. L’objectif d’occuper TF1 n’était pas clair. Et c’est dans l’hésitation que les choses dérapent ».

5 : intervention du référant de l’action de TF1. Il s’excuse car devant l’appel de Neuilly (il les a rejoint au milieu de l’action), il n’a pas assisté à l’issue de celle de TF1. Il reconnaît que la préparation était insuffisante. Les objectifs de l’action de TF1 étaient de rassembler un nombre suffisant de personnes pour faire une AG devant le lieu symbolique qu’est TF1. Il est difficile d’imposer à 200 personnes d’entrer en force à TF1, sans les en avoir informées. Et malgré la demande pacifique de faire de l’information dans les locaux de TF1, la direction a tout refusé en bloc.

6 : « Il faut arrêter avec l’angélisme, TF1 n’est pas un négociateur, mais un ennemi et TF1 n’est pas une forteresse ».

7 : « Bousculer deux vigiles n’est pas impossible, par rapport à la violence réelle et à la perversité de TF1 (liste noire, pressions sur les prestataires et les employés). Nous aurions dû choisir l’occupation ».

8 : « Voter pour savoir si aux AG on parle de ce qui fâche dès le début ».

La tribune prend en note qu’il est nécessaire de parler des compte-rendu des actions dès le début des AG.

9 : « Les gens du comité action ne sont plus là depuis une semaine » !

10 : « L’AG du 26 ne doit pas être annulée ». « Les AG ne doivent pas avoir lieu sur le lieu des actions, car l’assemblée est décisionnaire et tout le monde doit être présent ».

11 : Un enseignant : « Le mouvement des enseignants a échoué par rapport à la culpabilité du BAC. Avignon, c’est le BAC des intermittents. Attention à la dé-solidarisation et à la stygmatisation des violents ».

12 : « La tenue d’un objectif passe par la force, parfois. Nous avons une capacité de nuisance. Qu’en est-il du tour de France » ?





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2021 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP