CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Infos intermittents en région  >  Etrange manifestation dans les rues toulousaines...
30 juillet 2003

Etrange manifestation dans les rues toulousaines...

Publié, le jeudi 31 juillet 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 19 août 2003

Une trentaine d’hommes et de femmes, portant foulard ou cravates pour les hommes, tailleur et talons plats ou hauts pour les femmes, majoritairement de bleu vétu-e-s, ont défilé de la place Wilson à celle du Capitole en passant par la rue saint Rome, impeccablement aligné-e-s derriere des banderoles aux couleurs de la France : Jeune France Rue et Femmes de France.


Tout a commencé vers 17 H 30 place Wilson.

Au coeur des quartiers populaires, cette place bucolique, circulaire, est cernée de bancs accueillants qui bordent la fontaine centrale entourant la statue d’un poète occitan. Elle est renommée pour la qualité de son silence où le pépiement des oiseaux le dispute à celui du brouhaha des conversations.

Un peu à l’écart un rassemblement chic et choc.

Insolites sur cette place, plusieurs dizaines de personnes sont regroupées sous les arbres trentenaires et devisent sagement. La tenue des manifestants étonne. Les hommes sont élégants, pantalons
pincés, chaussures cuir, rasés de près, portent cravate, foulard et chemises, certains tenant des serviettes en vachette crispée. Les femmes ne sont pas en reste. Elles sont impeccablement coiffées et
maquillées, et si quelques robes sont longues, les tailleurs dominent. Quelques unes sont enceintes avec élégance. Certain-e-s fument avec distinction car ici point de rouleurs de cigarettes. Pour tou-te-s la couleur bleue domine.

Bien rangées sur un banc des pancartes propres et bien faites proposent aux regards quelques slogans soigneusement calligraphiés : « Aillagon, tiens bon », « Mickey tu nous fais rire », « TF 1 sur toutes les chaînes », « Chacun pour soi », « Encore plus d’inégalités », « Moins de festivals, plus de quinzaines commerciales »....

Enfin le cortège s’ébranle.

Devant, les hommes derrière une banderole tricolore « Jeune France Rue », au fond les femmes derrière la banderole « Femmes de France ». Le service d’ordre est vigilant et veille à ce que chacun-e traverse
bien sur les clous et ne gêne en rien la circulation. Puis lancés au mégaphone les premiers slogans sont repris en choeur : « Intermittents ! Tous, des Fainéants ! », « USA, Sors Nous de là ! », "Attention ! On
va Traverser !"... Des porteurs d’eau ravitaillent régulièrement le peloton pour éviter qu’il ne s’égosille et ne se casse la voix.

Une organisation remarquable.

Ce qui étonne c’est la nouveauté et la fraîcheur de ces slogans, ce qui étonne c’est la remarquable organisation de la manifestation. Tout est prévu : pauses régulières face aux terrasses de cafés bondés pour que chacun-e puisse lire les pancartes et écouter « Nous Sommes Plus à Droite que Vous ! », « Les Ouvriers c’est fait pour Travailler ! Les Patrons Pour Gagner du Pognon ! ».
Tout est soigné, dans le moindre détail. Ainsi quand les hommes crient « Les Hommes Devant ! », les femmes, qui ne sont pas en reste, répondent par un sonore « Les Femmes Derrière ! ». Elles ont aussi leurs slogans propres comme « La Grossesse à 6 Mois ! » ou « La parité, On N’y Comprend Rien ! »...

Les passants sont charmés.

Signe de cette nouveauté, de reconnaissance de cette inventivité, les réactions des passants. Bouches ouvertes, regards accrochés, sourcils froncés pour mieux lire, ils s’agglutinent sur les trottoirs, sortent
des magasins ou se penchent à leurs fenêtres. Certains applaudissent et suivent cette manifestation à nulle autre pareille. Le silence se fait, les sourires sont hésitants, les gestes parfois timides, les conversations s’arrêtent et d’aucuns suggèrent même des slogans. Les automobilistes ralentissent et baissent les vitres. Les enfants frappent dans leur mains. Rarement aussi peu de manifestants auront
autant captivés l’attention.

« Jeune France Rue » est la dernière née de ces associations de citoyens qui protestent énergiquement contre la gabegie ambiante. Portant haut ce que beaucoup pensent bas ils ont décidé d’occuper la rue et de manifester régulièrement -comme dans plusieurs villes de France, dans le cadre de la Pré-occupation Artistique Toulousaine.


Contact : Bourse du Travail, place saint Sernin à Toulouse.

téléphone/fax : 05 61 23 11 56

copyright AGiTé - Juillet 2003.

Tous droits de reproduction autorisés.

AGiTé est une marque déposée (Assemblée Générale des intermittents
Toulousains, hé)





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2022 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP