CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Intermittence et autres luttes...  >  Encore un effort !
mail envoyé sur la liste cip-idf le 14 septembre

Encore un effort !

Publié, le dimanche 14 septembre 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 3 octobre 2003


chers amis du monde du spectacle,
encore un effort !

j’ai un thermomètre personnel très particulier (dans le cul diront certains)
qui ressemble à celui des chiens, des singes et de presque tous les oiseaux.
Il est bien ancré, même s’il est bizarre dans ses expressions.

moi d’ici, je sens un léger grondement ; de ceux qui pourraient annoncer une
tempête. Les vaches sont méfiantes, les oiseaux n’ont pas fait autant de
petits que d’habitude, et mon banquier sourit. C’est très mauvais signe. De
plus, même Dieu pourrait s’en mêler ; et là les zozos, en général il fait
fort.

Petite caisse de résonnance, quand ça gronde, les artistes tremblent. Peur
du débordement. Peur de la perte de contrôle...
Et les directeurs un peu osés, et les élus un peu osés.. et la quasi
totalité des personnes trop intelligentes... pour faire la révolution, parce
que c’est trop con une révolution, ça demande d’être capable de beaucoup de
choses hors de la raison, tous ces gens là tremblent légèrement.

C’est plutôt bon signe.

On est d’accord je pense : la vérité éclate. Nous sommes moins 50% partout,
la rentrée brûlante est tombée dans le puits.
Les fous sont fous, les mous s’en branlent, les raisonnables raisonnent et
ceux qui ne « savaient pas » en juin, ne savent toujours pas.

Point de départ. Nous sommes revenus au point de départ.
+ une chose.
.. ce petit tremblement.

et si ce petit tremblement, c’était l’expression physique de ce que nous
venons de vivre ? Les nerfs des fous qui lâchent, la culpabilité des mous
qui crée des secousses, la fatigue mentale de notre intelligence qui nous
rapproche de nos pépés et l’effort acharnés des pauvres qui ne "savaient
pas" et qui ne savent toujours pas.

(vous me suivez ?)..

je dis que cette crise prend corps. Enfin. Qu’elle devient matière, en nous.
Je dis que peut-être nous ne sommes pas prêts de lâcher. Le corps et
l’esprit : c’est le début.

Alors, TREMBLEZ CITOYENS !! LÂCHEZ  !!

et même si ça pue ! je vous en prie !

Que les fous fassent exploser les relais TV. Montent sur les toits et
coupent les câbles d’antennes. Assomment les parcmètres(?) à coup de masse.
Crâment les Medef de france. inversent les étiquettes gazoil-super dans les
stations. fabriquent des boules puantes en litres. allertent à la bombe.
inversent les panneaux de signalisation dans les grands centres. repeignent
les vaches en bleu dans les campagnes. jettent des clous de tapissiers sur
les parkings des flics !!!
Et sans arguments ! Même pour rire, comme des fous.

Que nos penseurs pensent. soient au service des fous et argumentent. Editent
des oeuvres et des articles. Plongent et recherchent nos pères. Diffusent
Godard (avec ou sans l’image) dans la rue et dans les supermarchés ; mettent
Ghérasim Lucas sur liste et Artaud avec le son. Actualisent la révolution et
la pensée révolutionnaire. Nourrissent les fous de Marcos. Partagent
l’histoire. Ecrivent, écrivent, réinventent le monde à l’image de cette
folie. Et dénoncent, plus fort encore, cette machine politique et économique
meurtrière et dégueulasse. Appellent à la GREVE GENERALE !!! Appellent à la
REVOLUTION !! (qu’est ce que vous attendez ??) et puis bon dieu, parlez aux
fous, pas à ceux qui vous comprennent déjà.

Que les mous changent de rayon, partout où ils ont l’habitude d’aller.
Inversement quotidien de toutes les directions. Systématique, pendant une
semaine. Au lieu de sortir de chez toi par la droite, pars à gauche. Tu
verras, ça fait drôle. Change de boulangère. Change de journal. Et une fois,
pour le fun, passe une journée avec interdiction de sourire à qui que ce
soit. Et une autre, annule un rdv, sans raison et ne fais rien à la place.
Change de femme, ou de mari. Et s’il ne se passe rien, fout le feu à la
maison de ton père, sans réfléchir ; après tu iras mieux. (ça c’est grave, ce
que je viens de dire).
Change de liste ! si tu n’es que sur la liste Rue, va à l’autre ; y’a pas de
traffic à vendre ni de C35 mais attention : tu passes direct du pinard à
l’héroïne.

Que ceux qui ne savent pas, viennent avec nous. Puisqu’ils ne savent pas ;
autant que ça serve à quelque chose. L’espoir.

Voilà c’est tout.
Je redis un petit truc. si nous absorbons cette crise nous risquons la mort.
Et si nous ne faisons que construire sur ce tas de merde nous n’aurons rien
changé. Je serai le même qu’avant et toi aussi. C’est le pire qui puisse
nous arriver !

Ce gouvernement doit reculer. Nous devons avancer. Pour le moment, nous
négocions. c’est terrible !

GUERRE !

salut.

franck/stratégie bovine/phase terminale





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2021 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP