CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2012  >  Autres communiqués année 2012  >  Les désirs ne chôment pas. Occupons les Pôle emploi

Les désirs ne chôment pas. Occupons les Pôle emploi

Publié, le dimanche 15 janvier 2012 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 23 janvier 2012


Mercredi 20 janvier, devant les Pôles emploi [1]les queues n’en finissent plus. Mais ce n’est plus pour demander un emploi mal payé de plus, la révision d’une indemnisation de 3 centimes/jour, la contestation d’une radiation, ou bien encore un echelonnage de ces 3000 euros réclamés par Pôle emploi au titre d’un indû [2], ou encore les 232 euros de prime individuelle annoncés en ouverture du sommet social par le Président (+ 15% en plus dans 6 mois sur une partie variable en fonction du dernier salaire perçu)...

Avec les calculettes et les employés de Pôle emploi, les chômeurs indémnisés ou non soldent leur comptes. Les agences se tranforment en plate-forme non téléphoniques [3] d’échanges et d’enquêtes sur les situations communes et dispersées des chômeurs : ils demandent que leurs soient rendu immédiatement leurs cotisations accumulées depuis plus de dix ans, perdues en bourse ou dans les couloirs de l’Unedic, et qui n’ont jamais permis d’obtenir une ouverture de droits...

Mercredi 27 janvier : 5000€ de prime tout de suite, c’est ce qu’exigent finalement une semaine plus tard les différentes assemblées réunies après 8 jours de calculs exténuants, heureusement relayées par l’ouverture d’une grande cantine au siège de Pole emploi, porte des Lilas [4] : augmentée de travailleurs au noir, de « non inscrits » , l’assemblée a tranché, coupé dans le lard, ce sera pour tous le même tarif : les formules esotérique de Pôle emploi, il n’en veulent plus, ni pour eux ni pour les autres : 5000 euros tout de suite, « sur la partie fixe » de l’indemnisation. Cette prime, ils l’ont appelé « les désirs ne chôment pas », en référence à un slogan venu de Belgique [5], où se réuniront bientôt les assemblées de chômeurs [6] pour discuter de l’élargissement de cette prime à l’échelle européenne, la « première mesure économique européenne de crise » ... Accompagnés de Grecs, d’Espagnols, d’Italiens et de Portugais, lls se rendent aujourd’hui a Bruxelles, pour exiger la « reconversion » immédiate des fonds européens de stabilité financière, la taxe sur les transactions, etc., et décrèter « la grève des chômeurs »... [7]

Dans les CAF [8], même tarif...

OCCUPONS PÔLE EMPLOI !

Le gouvernement se refuse à écouter les mouvements des chômeurs et précaires, qui demandent le « droit d’obtenir un véritable emploi » ou à défaut « un revenu décent qui permet à tous de vivre dignement ».

STOP aux diminutions d’indemnisation [9], aux suppression et aux refus d’allocations,

STOP aux radiations [10]et aux sanctions de Pôle emploi,

STOP aux contrôles abusifs et convocations multiples [11],

STOP au retard de traitement des dossiers à Pôle emploi,

STOP aux travail gratuit au travers des EMT [12],

STOP aux STO de 7 heures de travail dues par un bénéficiaire du RSA,

STOP aux CDI intérimaire qui est un contrat de précarité à vie,

STOP aux contrats précaires CDD, CUI, CAE,

STOP à la stigmatisation des sans emploi et aux discriminations sociales [13].

Le 18 janvier, lors de son « sommet pour l’emploi » [14] le gouvernement se prépare à mettre tout le monde à genoux en imposant aux travailleurs des logiques libérales par une flexibilité et une annualisation du temps de travail à outrance : CDD de 30 mois ou CDI intérimaire, chômage partiel facilité, modulation à la carte du temps de travail avec baisse de salaire... Bref, une légalisation du chantage à l’emploi et du « Gagner moins pour continuer à travailler », sous prétexte de résoudre leur crise ! Le gouvernement Sarkozy [15] nous invite tous a partager le chômage au lieu de partager le travail.

Chômeurs, précaires, salariés, nous sommes tous concernés !

Gérer l’exclusion, ce n’est pas la combattre.
Précariser le salariat, ce n’est pas lutter contre le chômage.

NOUS DEVONS NOUS MOBILISER !

Le développement du rapport de forces qui doit nous permettre de regagner nos droits sociaux et de vivre dignement, dépend de chacun d’entre nous.

Cet appel est soutenu nationalement par Agir ensemble contre le Chômage, CGT Chômeurs rebelles, SUD Emploi [16], Mouvement National des Chômeurs et Précaires, CGT Pôle Emploi... et relayé localement par Les Indignés et le Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte

« La dignité d’un seul homme ne s’aperçoit pas, mais la dignité de milliers devient un combat »

OCCUPONS POLE EMPLOI !

Mardi 17 janvier à 9h30, rdv Métro République, à Rennes

Pourquoi occuper les Pôle emploi ? http://mcpl.revolublog.com/

À la veille du sommet « social » sur l’emploi organisé par le Vichyssois de Neuilly

Appel à occuper partout les Pôle emploi

Ni dette, ni culpabilité, ni honte, s’organiser !
Des chômeurs en colère murent un Pôle emploi à Rennes
Occupons Pôle emploi, à Rennes, Bordeaux, Lyon, Lille et ailleurs, on continue !
Pôle Emploi doit être au service des chômeurs, des intermittents et des précaires ! Rdv à Caen mercredi 25 janvier

Pour ce que l’on en sait, des rv se préparent pour le 17 dans les villes dont la liste suit. Lorsque le lieu de rdv n’est pas indiqué, c’est à l’agence Pole Emploi principale de la ville.

Amiens
Aubenas, Pôle emploi occupé,
discussion avec le directeur et les chômeurs, le Pôle e été fermé vers 10h30 sur ordre de la hiérarchie !
Auch
Besançon
Bordeaux, rassemblement 10H place de la Victoire... Pôle emploi fermé... Un article de presse
Brest, 8h30, Pôle Emploi Océan, 130 rue Enest Hemingway, rassemblement devant un Pôle fermé
Carcassonne
Carpentras
Castelsarrasin
Cholet 14h, 54 Rue Bons Enfants
Clermont-Ferrand, 10H, Pôle rue du Pré la Reine, action devant Pôle Emploi et tractage dedans, avec Chom’actif, la CNT-AIT, AC !, la CGT et les Indignés.
Clichy 4à avenue Jean Jaurès, Métro Mairie de Clichy,Pôle occupé à 15h, le communiqué des occupants évacués par la police, un article de presse, un autre article
Dax
Dijon
Dunkerque
Libourne
Lille, 10h, parc Jean Baptiste Lebas, devant l’entrée de la gare Saint Sauveur ; appel à banderoles, pancartes, thermos de café/thé, sifflets et casseroles, mégaphone... un tract. Un article de presse
Lyon, voir Villeurbanne Pôle occupé 17 Avenue René Cassin (Lyon 9e - Metro D Valmy). Le récit de cette action, avec tract, son photo

Marmande, 9h Pôle emploi, 35-39 Rue Portugruaro
Marseille, 9h30 devant le metro Réformés pour aller après sur le lieu
Mayenne
Montauban, 9H, Pole Emploi, 220 Boulevard Vincent Auriol, 15 Rue Roger Salengro. Un article de presse
Montpellier, 10h, 4 Rue Levat. Pôle occupé par le collectif Luttons contre la précarité 34, le collectif de squatteurs du très très grand cœur et les indignés.
Nancy, 9h, place de la Commanderie (face à la Poste), 11h, Soutien aux salarié-e-s en grève de la CAF, 12h Pique-nique, Direction Régionale de Pôle, 7 rue Pierre Chalnot (près de la place de la Croix de Bourgogne).
Nantes, 11h Place Royale. Voir : Au carrefour des contrôles sociaux et policiers, récit d’une tentative d’occupation de Pôle Emploi à Nantes
Nice, 10h place Garibaldi. Un Pôle occupé
Nîmes, à partir de 10h, Pôle emploi ANPE de Nimes Le Parnasse
Chemin du Mas de Vignolles ZAC de l’Esplanade Sud
Paris, 14h, devant la gare saint Lazare, au pied de la statue des horloges. Prévoir si vous êtes dispo la nuit un duvet et de la nourriture.
Tous les Pôle emlpoi du 17e et d’autres arrondissements fermés. Pôle emploi Clichy occupéÉvacués par une police 3 fois supérieure en nombre vers 18H... Merci N.S et sa clique
Périgueux, 11h RV rue littré
Pontivy, 8h30, 1 rue Kristen Noguès. Pole emploi occupé
Quimper, 9h30, Pôle, 19 Avenue Ti Douar Pôle emploi occupé
Redon, 9h30, Pôle Emploi. Pôle occupé !, venez nombreux !
Rennes, 9h30, métro République : l’agence Albert 1er. A 2minutes de la station de métro henry Fréville. est occupée Venez nombreux !!!! Voir La journée du 17 janvier 2012, Occupons Pôle Emploi, Rennes.

Rouen
Saint-Brieuc
Saint-Étienne, 10h, Maison de l’Emploi, 18 av Augustin Dupré
Strasbourg, 13h30 devant le patio du campus esplanade. La police en nombre devant plusieurs Pôle...
Tarbes
Toulon, 8h Pôle la Rode, 126 rue Lully
Toulouse, 9h, Pôle Emploi, 7 Avenue Herbettes, 36 Boulevard Gabriel Koenigs, 2 bis Avenue de l’URSS, voir article de presse et vidéo sur le blog des chômeur-se-s et précaires Lillois
Ville la Grand, près d’Annemasse, 9h, parking de Pôle emploi
Villeurbanne 8h30 Pôle, 95 Rue Louis Guérin, avant d’aller ailleurs...
Vitry,10h30 devant le Pôle emploi, 105 Rue Anselme Rondenay. Fermé par la direction, voir un article de presse

À 16h, alors que ces organisations devaient participer aux actions en cours, AC !, APEIS et MNCP étaient reçues par le Ministre de l’emploi et des affaires « sociales », Xavier Bertrand qui leur avait proposé un rdv le matin même....
Évidemment pour rien, si ce n’est un faux dialogue avec de faux représentants. La situation n’a rien de comparable, mais les méthodes du pouvoir sont des plus classiques. Jospin avait fait le même coup en 1998, lorsqu’il avait du recevoir des organisations de chômeurs et précaires -dont des délégués d’assemblées d’occupation- alors que de nombreuses occupations et actions étaient en cours un peu partout.
Premier ministre il avait exhumé pour la circonstance le créateur du Syndicat des chômeurs (en 1983), un Maurice Pagat, devenu totalement extérieur au mouvement. C’était plus sérieux qu’aujourd’hui, une crise de la gouvernementalité. Bourdieu en était venu à parler de « miracle social » tant la situation échappait à toute vision déterministe (les chômeurs, population hétérogène étant réputés incapables de se définir des intérêts communs et de lutter ensemble) ; Martine Aubry, ministre des affaires sociales qui avait voulu jouer les va-t-en guerre contre cette mobilisation, avait été écartée du « dossier ». La gauche de droite a ensuite repris la main, préparant le terrain au travaillisme du Vichyssois de Neuilly, N.S, Jospin avait énoncé la doctrine socialiste en finissant par déclarer « Je préfére une société de travail à l’assistance » avant d’envoyer partout la police contre les occupations (Voir un tract de l’époque : À gauche poubelle, précaires rebelles - Cargo, mai 1998).

Sinon, anonymous a mis hors lignele site de Pôle emploi

Selon Le Parisien, Sarkozy veut que l’état reprenne la main sur la gestion de l’Unedic, actuellement gérée parles partenaires « sociaux », pour renforcer la pression sur les chômeurs. Mais il ne l’annoncerait pas de suite.

18 janvier : Des chômeurs en colère murent un Pôle emploi à Rennes

C’est l’histoire d’un plein emploi qui ne reviendra pas et de l’action de son fantôme sur les vies aujourd’hui...

À lire publiquement dans les Pôle, modifier adapter, reprographier, diffuser :

Pourquoi occuper les Pôle emploi ? http://mcpl.revolublog.com/

Merci d’envoyer précisions, textes, autres rv à accueil cip-idf.org, afin que nous puissions relayer ce qui doit l’être sur le site et par mel et contribuer ainsi à la circulation des infos dans les assemblées qui auront lieu dans les Pôle occupés et ailleurs.

Voir aussi là : http://occupons-pole-emploi.blogspo...

Ni emploi forcé, ni culpabilisation, ni management, grève des chômeurs !



Notes :

[2À propos des indus voir : Unedic, zone de non-droit

[10Pour connaître les modalités de contestation des radiations, leur cadre légal, voir Recours Radiations. Il est parfois simple d’y arriver, mais l’action collective permet souvent de débloquer des litiges plus rapidement, voir par exemple Pôle emploi : Radiation et indû annulés par l’action collective Porte d’Auteuil.

[13En matière de stigmatisation des pauvres, la droite n’a pas le monopole. En 1998, alors qu’il était premier ministre, Lionel Jospin répondait à une large mobilisation des chômeurs et précaires en énonçant la doctrine socialiste : « Je préfère une société de travail à l’assistance », voir un tract écrit peu après : À gauche poubelle, précaires rebelles - Cargo, mai 1998.

[14Ce sommet gouvernemental est dit « social », toute comme le MEDEF, lorsquil s’est créé, avait promis et mis en oeuvre une « refondation sociale » (voir : « Refondation sociale » patronale : Le gouvernement par l’individualisation, Maurizio Lazzarato et L’éthique du bouffon, Valérie Marange), qui s’est d’ailleurs réalisée en commençant par s’appliquer aux chômeurs et précaires à travers l’Unedic (voir Refondation « sociale » patronale : Le Pare, une entreprise travailliste à la française).

[15Pour se remettre en mémoire la vision promue par ce dernier, voir Abjecte sarkophagie travailliste : « Le travail, c’est la liberté, le plein emploi est possible »..

[16Voir l’analyse concrète du management et des conditions de travail à Pôle emploi proposée par une syndicaliste : De l’autre coté du guichet : Pôle Emploi, la violence et l’ennui, ainsi que ce communiqué commun du 11 janvier : Chômeurs et syndicats de Pôle Emploi désignent ensemble les racines du mal.

Quand l’adoption du RSA donne le la, Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère - L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009....

Les désirs ne chôment pas

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle
Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanence précarité
Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

Les lundi de 15h à 17h30
à la CIP, 13 bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74

La coordination a dû déménager pour éviter une expulsion et le paiement de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un local municipal exigu, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut un centre social parisien, alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :
• faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.
• indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus lors d’action pour le relogement ou d’autres échéances importantes et urgentes.



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2022 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP