CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Comptes-rendus 2003-2006  >  CR Assemblée Générale  >  29 juin 2003 à la Villette CR AG

29 juin 2003 à la Villette CR AG

Publié, le dimanche 29 juin 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 29 septembre 2003


Suite à l’expulsion par mes forces de l’ordre des membres de la coordination occupant
la salle Charlie Parker de la grande halle de la Villette, l’AG s’est tenu sur le parvis de cette même halle.

1° Lecture du communiqué rédigé par la commission presse

Communiqué validé.

2° Rappelle de la naissance de la Coordination et de l’origine de ses membres

La CIPIDF a vu le jour la semaine dernière et a d’abord posé ses bases au théâtre de la Colline.

Elle rassemble tous les travailleurs et précaires du secteur culturel mais n’oublie pas la nécessité de la convergence des luttes.

3° CR des différentes actions décidées jusqu’alors

PARIS

- Le théâtre de la ville a annulé ses représentations du soir.
Information envers le public qui s’est montré solidaires de notre cause à 50%

- Pina Baush a annulé sa représentation du soir

LILLE

- Blocage d’un multiplexe UGC et de la librairie Le Furet du Nord

AVIGNON

- Grève reconductible jusqu’à mercredi

- mécontentement du dir. du festival qui veut annuler le festival cette année et l’année prochaine A CAUSE des intermittents

BEZANCON

-  campement sur le toit du MEDEF

DIJON

- Etats Généraux de la culture et réunion avec la CCI pour évaluer et chiffrer les répercussions économiques des manifestations culturelles (notamment les festivals)

MONTPELLIER

- Théâtre de 13 Vents fermé

- lettre des responsables politiques au ministre Aillagon pour affirmer leur mécontentement vis à vis de la politique culturelle de ce pays.

CAEN

- Occupation théâtre municipal

- La compagnie La Cascade annule leur représentation au festival d’Avignon

BORDEAUX

- la scène principale du festival du fleuve est bloquée depuis jeudi

BRETAGNE

- Festival des vieilles charrues en phase d’annulation

ROUEN

- 44 diffuseurs de spectacles affirme leur soutien au mvt des intermittents

POITOU-CHARENTE

- Blocage du spectacle Lords of Dance

- AG à Poitiers pour actions

TOURS

- Dernière journée du festival de jazz annulée

4° Intervention de FARIDA, réalisatrice de documentaire

Devant la non prise de position des employeurs du cinéma et de l’audiovisuel, un
groupe de réalisateurs prépare un texte adressé aux producteurs et aux
responsables documentaires des chaînes. Le but étant de le faire signer par ces derniers et
de l’adresser ensuite au gvt.

Ce texte rappelle en gros comment les conditions de travail et salariales se sont dégradées ces 20 dernières années (salaires payés en droits d’auteur...). Il pointe également le doigt sur la responsabilité des employeurs quant à la fraude dans notre secteur (utilisation abusive du CDD d’usage)

5° Explication du protocole d’accord signé le 26 juin

En préalable à tout, il faut savoir que le MEDEF ne représente qu’une petite
partie des entreprise en France (celle qui ont plus de 500 salariés) et donc une infime
partie des entreprise de notre secteur.
Par ailleurs, il faut rappeler que les syndicats signataires du protocole d’accord du 26
juin SONT MINORITAIRE ET ABSOLUMENT PAS REPRESENTATIFS des travailleurs et des précaires du spectacle.

Sur l’accord :

* 2 éléments primordiaux doivent être compris :

- la question du glissement
- 1 jour travaillé n’endendrerait plu 1 jour non indemnisé mais tout serait en référence au salaire journalier.

Demandez des détails lors des AG ou à la commission document.

* Chaque cachet, du fait des 35h, n’équivaudrait plus à 8 ou 10h mais à moins si
bien qu’il faudra faire plus de cachets pour l’obtention des droits.

* Le taux d’indemnisation passe de 31,3% à 19% mais par la magie de calculs que
je n’ai pas compris, l’indemnité perçue serait supérieure à l’indemnité actuelle.
C’EST L’ARGUMENT PRINCIPAL DU « GESTE » DU MEDEF ET DU GVT ENVERS LES PRECAIRES.
Seulement, du fait de la question du glissement et de l’abolition de la date anniversaire,
la plupart des ayant droits n’en auraient plus du tout.
TOUJOURS PLUS POUR LES PLUS EMPLOYABLES ET RIEN POUR LES AUTRES

* Mais cette idée est quand même à nuancer car PERSONNE N4EST A L’ABRIS CAR
LE HARSARD EST INSCRIT AU CŒUR MEME DE LA LOI. Si l’on fait beaucoup d’heures en début ou en fin de la période d’indemnisation, on est pas sûr de renouveler ses droits.

6° Motion pour demander aux syndicats majoritaires l’appel à la grève générale et reconductible

Motion adoptée.

La CGT dit avoir appelé à cette grève générale mais que les modalités de sa mise en palce doivent se déterminer par chacun sur son lieu de travail.

7° Convergence des luttes

- présence soutien des Archéo qui demande du renfort dasn leur lutte.

- présence soutien des enseignants qui ne veulent pas qu’on perde de vue toutes
les revendications sociales autres que le régime d’assurance chômage spécifiques aux
intermittents.

8° Médias

La télévision et la radio couvrent fortement la mobilisation. LCI a même diffusé des images de l’évacuation de la Villette et a rappelé que, par définition, le travail intermittent était une situation précaire.

Après un entretien avec la commission document, Libération s’est engagé à faire paraître un autre article sur les intermittents le 30 juin, article dont le contenu n’a pas été dévoilé.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2021 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP