CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Intermittence et autres luttes...  >  Urgence ! Unedic-RMA J-22

Urgence ! Unedic-RMA J-22

Publié, le dimanche 14 décembre 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 11 décembre 2003

Coordination des intermittents et précaires d’idf
14, quai de Charente 75019 Paris
Tel. 01 40 34 59 74
site web : http://cip-idf.ouvaton.org


Aujourd’hui, avec AC !, des chômeurs et précaires en lutte, nous rendons
collectivement visite à l’Union des Métiers et- des Industries de
l’Hôtellerie, 22 rue d’Anjou, 75008, Paris.
Avec d’autres organisations patronales de ces secteurs aux trés bas salaires
et aux conditions de travail dégradées et pénibles (horaires en coupure
etc.), cette organisation d’employeurs vient d’obtenir du Ministère de
l’emploi, l’engagement d’obtenir de la main d’ouevre à ses conditions (cf,
les déclarations de Fillon sur les « emplois vacants »), tout comme elle se
félicite que soit instauré un RMA qui permettra aux employeurs de percevoir
l’argent de salariés précédemment allocataires du RMI.

Le gouvernement s’apprête à agréer l’accord UNEDIC du 13 novembre dernier
qui éliminera du droit à indemnisation chômage le tiers des intermittents
actuellement affiliés, en janvier prochain. Ce protocole inique est le
prélude annoncé d’une restructuration plus brutale encore, prévue en janvier
2005, de l’ensemble d’un régime d’assurance chômage (cf les déclaration de
Latarjet au Monde, de Fillon à l’Assemblée). Si on nous parle encore de
déficit et de fraude, on n’hésite pas à muter les inspecteurs du travail qui
s’avisent de contrôler les employeurs du secteur, comme cela vient d’être le
cas dans le VIIIéme. L’instauration du PARE en 2000 avait déjà multiplié les
évictions des chômeurs ; son aggravation par l’accord UNEDIC du 20 décembre
2002 va se traduire par l’amputation des durées et des montants de
l’indemnisation de 850 000 chômeurs dès janvier 2004. L’ASS est, elle aussi,
promise à régression.

La logique de ces mesures, prises au nom de la « revalorisation du travail »
et du réalisme économique est double. D’une part, en réduisant ou en
interdisant l’accès à un revenu de remplacement, on entend aviver la
concurrence entre salariés, contraindre à la course aux cachets et aux CDD à
n’importe quelles conditions. Ni la culture ni les salariés n’en sortiront
indemnes. D’autre part, non content d’inciter à l’acceptation de la
précarité subie, on cherche à légitimer la distribution d’argent public aux
employeurs. Les exonérations de charges sociales ne sont d’aucun effet sur
le volume de l’emploi ? Qu’à cela ne tienne, il faut subventionner
directement les entreprises en leur allouant les sommes précédemment
dévolues aux chômeurs et précaires. Ainsi, les « conventions de
conversion », déjà appliquées par l’UNEDIC, permettent-elles à des
employeurs d’être financés lorsqu’ils embauchent des chômeurs. C’est ce
modèle d’ « activation des dépenses passives » qui risque aujourd’hui de
triompher avec l’adoption par le Sénat du projet de loi instaurant le RMA.
Si les chômeurs en lutte parlent à ce propos de Retour au Moyen Age, c’est
bien parce que cette mesure porte un coup gravissime aux droits des
salariés :
il faudrait 80 ans de RMA pour ouvrir des droits à la retraite ; le
travail effectué ne ressort pas d’un contrat de travail, les conventions
collectives sont balayées. Verser à des employeurs privés l’argent des
travilleurs pauvres, voilà une « mesure d’insertion » va être une aubaine pour
les entreprises.

Nous le clamons depuis des mois, cette logique est insoutenable. Après
d’innombrables actions d’information, grèves, blocages, interventions lors
d’émissions TV, nos actions ne connaîtrons pas de pause. Nous ne laisserons
pas ce mois de décembre dédié à la consommation festive se dérouler
normalement alors qu’on veut nous couper les vivres.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tous.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2003-2021 CIP-IDF
Plan du site | | Contact | RSS 2.0 | SPIP