Extrait Du Discours de Mr Jacques Chirac 02 février

mardi 15 juillet 2003
Dernière modification : lundi 21 juillet 2003

Extraits :

"L’artiste donne à la vie comme au monde saveur, sens et beauté. Miroir des
hommes, il déchiffre leur âme. Témoin de leur histoire, il incarne leur
révolte contre les absurdités du temps, leur quête d’un monde meilleur.
Défricheur, il exprime ce qu’un peuple peut offrir de plus singulier. Il
éclaire notre route. Au coeur de toutes les interrogations, il est aussi
doute et fragilité. Il a besoin de liberté et de respect. Une société vit,
bouge, progresse d’autant plus qu’elle sait donner aux créateurs et aux
artistes, à vous toutes et tous qui illuminez nos vies par vos inspirations,
la place qui leur revient.«  »Dans cet univers où règnent la compétition et la course au profit, le rôle
des Etats, la fonction du droit, la vocation des institutions d’arbitrage
internationales ou nationales est de fixer les règles du jeu, de veiller à
leur respect, de corriger les déséquilibres dans un esprit d’équité et de
solidarité. Cela vaut singulièrement pour la culture et la création,
activités irréductibles aux lois du marché. Il revient aux institutions
publiques de préserver et d’enrichir le patrimoine des nations, d’honorer le
génie, les traditions et les savoirs des peuples. D’assurer leur expression
libre et plurielle. De donner à chacun, par l’éducation, les clés du progrès
et d’un avenir meilleur. C’est la condition d’une société civilisée où se
forme une opinion libre, éclairée et critique. Tel est l’enjeu du combat
pour la diversité culturelle : la réalisation d’une démocratie planétaire,
unie sur l’essentiel mais respectueuse des différences, expression politique
d’une mondialisation maîtrisée et conforme à nos valeurs.«  »C’est pourquoi la culture ne doit pas plier devant le commerce. C’est elle
qui nous donnera les armes pour répondre à ce nouveau défi de l’aventure
humaine qu’est la mondialisation. C’est par elle que nous pourrons opposer
aux tenants du choc des civilisations, aux crispations archaïques,
identitaires, nationalistes, voire religieuses, dont le monde donne trop
d’illustrations douloureuses, le respect de l’autre et le dialogue entre les
hommes.«  »Voilà la conviction de la France. Une conviction qui fonde notre politique
culturelle. Une conviction qu’elle défend avec acharnement et constance sur
la scène internationale, dans toutes les négociations. Ouverte aux échanges,
notre nation refuse le laminoir de l’uniformisation. Consciente de la
complexité du monde contemporain, elle défend la diversité, source de
progrès et de richesse. Attachée à la paix, elle prône le dialogue des
cultures."

L’intégrale : http://www.ambafrance-ca.org/francais/presse/diversite.htm

Adresse originale de l'article : http://cambouis.cip-idf.org/spip.php?article110