Paris, Quartier d’Eté annulé pour cause d’« incertitude »

mercredi 23 juillet 2003
Dernière modification : jeudi 24 juillet 2003

Malgré la décision de reprise partielle du travail, votée en assemblée générale par le
personnel en grève depuis le 14 juillet, date d’ouverture de Paris, quartier
d’été, la direction a estimé que le respect des artistes et du public ainsi
que la cohérence de la manifestation n’étaient plus garantis. Selon elle,
« l’incertitude » liée au mouvement de grève (reconduction au jour le jour) a rendu ingérable l’organisation du festival. Les organisateurs ont aussi
refusé de maintenir une partie de la programmation.

En dépit des problèmes de trésorerie, tous les contrats des artistes et des prestataires de services seront honorés.

La direction de Paris, Quartier d’Eté a enfin rappelé son soutien aux intermittents en lutte. Une centaine
d’entre eux, en fin de journée, se sont brièvement invités au ministère du travail dont ils ont envahi la cour avant d’être évacués.

ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 20.07.03

Adresse originale de l'article : http://cambouis.cip-idf.org/spip.php?article175