Attaques du patronat, de l’État, de Pôle emploi... À quand la contre-attaque"¯ ?! Exploités énervés, Alès

mardi 22 avril 2014
Dernière modification : mardi 22 avril 2014

Le dernier accord sur l’UNEDIC, signé par le MEDEF et plusieurs syndicats
participant aux négociations, prévoit de prélever 400 millions d’euros par
an sur le dos des travailleurs et des chômeurs [1].

L’État allège généreusement les charges des entreprises (Pacte de
compétitivité, de responsabilité...) tout en augmentant les taxes et
impôts de toute la population.
Pôle Emploi [2]augmente ses dispositifs de contrôles afin de radier le maximum de chômeurs [3] et les maintient toujours plus à distance des quelques aides et allocations auxquelles ils ont droit (voir entre-autre la dématérialisation, le plan Pôle Emploi 2015...).
Etc... Etc...

..."¯La liste des attaques contre les travailleurs et les chômeurs est
longue. La crise s’accentue et les capitalistes ne veulent pas en faire
les frais. L’État est là pour les aider. Et c’est nous qui devrions nous
serrer la ceinture pour préserver leurs profits ? Pour préserver le
système "¯ ?

Certains, face à ces difficultés, tombent dans le repli sur soi ou la
haine de l’autre. Les idées racistes, les discours anti-chômeurs, contre
« « ¯l’assistanat »¯ » ou bien « « ¯ les planqués »¯ » se diffusent et dressent les
exploités les uns contre les autres. Ce qui arrange bien l’État et les
capitalistes, véritables responsables de la crise, de la misère et de
l’exploitation.

Les luttes sont nos seules possibilités face à la guerre économique et
sociale qu’ils nous mènent. Depuis la mi-mars, conjointement à la
mobilisation des intermittents du spectacle, des collectifs de chômeurs et
précaires s’organisent pour lutter contre l’accord sur l’UNEDIC. De plus
quelques mobilisations ont eu lieu contre l’austérité. Ces luttes nous
concernent toutes et tous. Parlons de tout ça, de cette guerre sociale qui
nous oppose au capital et à ses larbins. Passons à la riposte !

Réunion Publique vendredi 25 avril à 19h
Proposée par le collectif Exploités énervés
à La Rétive, 42 faubourg d‘Auvergne, Alès

Permanences à 19h
Les 2èmes vendredis du mois au « « ¯Bon coin »¯ » à Rochebelle
Les 4èmes vendredis du moins à « « ¯ la Rétive »¯ »

Cource : collectif Exploités énervés

Adresse originale de l'article : http://cambouis.cip-idf.org/spip.php?article6976